Source : STRATO

Qu’est-ce que le hands and eyes également appelé gestes de proximité ? Par définition, en externalisant son infrastructure IT dans un datacenter, une entreprise n’a pas de personnel sur site capable d’effectuer des manipulations telles que rebooter un server, brancher une jarretière ou changer un transceiver (SFP).

Plutôt que d’envoyer sur site un technicien à chaque fois, ce qui coute cher et peut prendre un certain temps en fonction de la distance au datacenter, ces derniers proposent de réaliser directement ces gestes de proximité.

Quel coût ?

Dans la plupart des datacenters, ces interventions hands and eyes sont facturées en fonction du temps passés, par tranche d’une demi-heure ou d’une heure. Le prix de celles-ci variant entre heures ouvrées et non-ouvrées. En fonction de votre besoin pour ce type de services, il peut être pertinent de négocier le tarif ou de convenir d’un forfait pour un certain nombre d’intervention par mois ou par an.

Quelles prestations ?

Si les gestes de proximités sont parfois appelés smart hands par les anglo-saxons, ce n’est pas pour rien. Les techniciens du datacenter peuvent ainsi intervenir sur tout un ensemble de gestes, comme le changement de cassettes de sauvegarde, le swap de disque dur ou le reboot de machine, par contre ils agissent en suivant scrupuleusement les instructions de donne le client par téléphone et ne sont donc pas là pour réparer un problème ou dépanner un réseau.

De fait il est essentiel de penser à mettre en place un accès réseau Out-Of-Band de dépannage pour palier à tous les scénarios.